Aimeriez-vous découvrir
les avantages de devenir
membre de notre coopérative?

Naud, Colette

NAUD, Colette

1946 - 2019

Poussière d’étoiles, je retourne à la terre après un merveilleux voyage dans le temps.

Merci la vie.

Au IUCPQ (Hôpital Laval), le 3 avril 2019, à l’âge de 72 ans, est décédée madame Colette Naud, fille de feu madame Irène Beaupré et de feu monsieur Pierre Naud. Elle demeurait à Québec.

La famille recevra les condoléances, en présence des cendres, à la

Coopérative funéraire des Deux Rives
Centre funéraire du Plateau
693, avenue Nérée-Tremblay, Québec G1N 4R8

le samedi 27 avril 2019, de 14 h à 16 h. Une cérémonie axée sur le souvenir et l’hommage sera célébrée au salon le même jour à 16 h. L’inhumation des cendres se fera  au cimetière de Rivière-à-Pierre, le samedi 4 mai à 14H00.

Elle laisse dans le deuil outre sa sœur Pierrette et son frère Jacques (Louise Beauchamp); ses nièces Brigitte Naud (Patrice Normand), Caroline Rosa, Isabelle Naud; ses petits neveux et nièces : Pierre-Alexandre Naud, Émilie Normand (Kevin Asselin), Nicolas Normand, ainsi que les membres des grandes familles Beaupré et Naud.

Colette Naud a mené une fructueuse carrière à titre de restauratrice de peintures au Centre de conservation du Québec et à l'Institut canadien de conservation. Elle a aussi enseigné au Collège Montmorency et à l'Université Laval et a été membre du comité des acquisitions en art ancien et moderne du Musée national des beaux-arts du Québec. Sa renommée dépassait largement les frontières du Québec et du Canada, tant par la publication de nombreux articles, sa contribution à plusieurs publications importantes et la présentation de conférences dans plusieurs pays.

La famille tient à remercier le personnel soignant de la clinique d’oncologie et de l’Unité des soins palliatifs de l’IUCPQ

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la fondation IUCPQ (Hôpital Laval) (www.fondation-iucpq.org) ou à la fondation du Musée national des beaux-arts du Québec (http://fmnbaq.org/dons/). Des formulaires seront disponibles sur place.

Pour renseignements :

Coopérative funéraire des Deux Rives
Téléphone : 418 688-2411 ou 1 888 688-2411
Télécopieur : 418 688-2414
Pour l’envoi de messages de sympathie :
www.coopfuneraire2rives.com

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot. Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

27 messages reçus

Jacques Naud, sa conjointe et sa famille

Veuillez accepter nos plus profondes sympathies.

Gisèle et Donald Paquette

Gisèle & Donald Paquette, le 11 avril 2019

Brigitte Naud

Mes plus sincères condoléances.

Jeannine Champoux, le 11 avril 2019

Pierrette, Jacques et vos familles,

Acceptez nos plus sincères condoléances et que l'expression de notre affection soit un petit réconfort pour vous.

Carmen Giroux & Gilles Beaupré, le 12 avril 2019

Pierrette et Jacques

Sincères sympathies à vous et vos familles, la dernière fois que j'ai vu Colette elle m'a dit qu'elle se battait contre un cancer, mais je ne croyais pas que c'était si grave, alors j'ai été très peinée d'apprendre son décès.

Andrée Cauchon St-Laurent , le 12 avril 2019

Jacques

Mes plus sincères sympathies à vous deux et à toute la famille Naud.

Lise Dubuc, le 12 avril 2019

Pierrette et Jacques et toute la famille

Sincères condoléances à toute la famille.. que de beaux souvenirs nous garderons de Colette. De belles conversations, de rires et de moments partagés avec elle. Nous l’imaginons en grande discussion avec Ti-Lise...

Johanne, Jeannette et Maurice Voyer, le 12 avril 2019

La famille et les collegues du CCQ

J’ai été très peinée d’apprendre le décès de Colette. J’étais en stage il y a 10 ans au CCQ pendant l’hiver. Même si je n’étais pas dans son atelier elle m’avait cousu des petites chaufferettes que je garde encore précieusement. Elle avait sans doute eu pitié de moi et de mes mains glacées tous les matins à l’arrivée au Centre.
Je ne connaissais pas bien Colette mais j’en garde un très bon souvenir. Celui d’une femme brillante. Très brillante. Et d’une gentillesse sans faille.
J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses anciens collègues.
Camille Alembik

alembik, le 12 avril 2019

Pierrette,Jacques, familles Beaupré et Naud et sa grande amie Madeleine Robitaille

Mes plus sincères condoléances à chacun d'entre vous.

Marie Voyer, le 12 avril 2019

La famille

Mes sympathies à vous tous, bien que je ne l,ai jamais rencontré, j,en ai entendu parler , Jocelyne Gauvin Rivière à Pierre.

jocelyne GAUVIN, le 12 avril 2019

Famille de Colette Naud

Je tiens à vous offrir mes sincères condoléances au moment du décès de Colette. Maintenant elle ne souffre plus, elle est libérée. Elle était la bonne amie de mon frère Gilles. Encore une fois, veuillez accepter mes condoléances.

Lucie Héon, le 13 avril 2019

COLETTE NAUD

A toute la famille,mes sincères condoléances.
Je garde de bons souvenirs d enfance à l école et
De beaux moments vécus avec elle et Ti Lise à
Rivière à Pierre.Mes pensées vous accompagnent!...

Marguerite Voyer Lac aux Sables , le 13 avril 2019

Toute la famille et à tous les amis de Colette

C’est avec grande tristesse que j’ai appris le décès de Colette non inattendu mais quand même chocant et
profondement blessant. Lors de nôtre dernier long téléphonat fin février elle semblait si bien: alerte, intéréssée à tout, joyeuse et d’une grande sagesse.
Pendant son séjours à l’ IRPA à Bruxelles elle passait des nombreux weekend chez nous à la campagne et lors de nôtre voyage au Quebec en 1980, avec mon mari et nos deux garçons de 9 et 7 ans, nous faisions connaissance de son monde à elle. Sa mére nous préparait le “pudding du chomeur” et son père nous accompagnait avec elle pendant une semaine dans le parcpas loin de Rivière-à - Pierre. Quelques années plus tard elle nous guidait, Nicole et moi,à travers leQuebec, passant par ses amis, de la Gaspésie jusqu’àRivière-à-Pierre, ou nous restions quelques jours dans sa maison, sa “Heimat” bien aimé qui sera le lieu de son repos ultieme. Mais elle est partout, nous le savons et nous le sentons.

Regine Guislain- Wittermann, le 15 avril 2019

La famille de Colette

Quelle belle personnalité, d'une intelligence vive, exigeante, généreuse, ayant de l'empathie pour autrui et, beaucoup d'humour.

Une collègue inoubliable.

Dominique.
Institut royal du Patrimoine artistique
Bruxelles

Verloo Dominique, le 15 avril 2019

Colette Naud

Tuve la suerte de conocer a Colette en 1994, cuando yo era sólo una estudiante y ella ya era una restauradora conocida y respetada en todo el mundo.
Recuerdo su sonrisa, su calidez y su sentido del humor. Pasé tres meses de stage en Québec y me hizo sentir como en casa.
Hace tiempo que quería escribirle, decirle que la recordaba mucho y que la tenía muy presente, qué pena no haberte escrito!.
Gracias por todo Colette, tu sonrisa sigue acompañándonos.

Arianne Vanrell, le 16 avril 2019

À la mémoire de Colette Naud

C'est avec une grande et profonde émotion que j'apprends ce soir le décès de Colette Naud. Colette m'a appris ce qu'est une oeuvre d'art, à la regarder, à la réfléchir avec sensibilité et intelligence, à comprendre qu'une oeuvre est aussi un objet. Je lui dois tant et beaucoup. Colette c'était une douceur dans l'écoute, un regard pointu et ouvert à la fois à recevoir ce que l'on pouvait lui dire, pour continuer à discuter et réfléchir en commun. Une très grande tristesse pour une «grande dame» que j'admirais et admire toujours.

Didier Prioul, le 16 avril 2019

Colette naud

Merci Colette de m'avoir accepté dans ton cercle d'amis quand nous étions à l'Université Laval. Avec Sonia, Joseph et toi, nous formions un joyeux trio, heureux de vivre et de partager nos goûts pour l'histoire. Ton souvenir m'a toujours habité et bien que nous nous sommes revus que sporadiquement c'était toujours un bonheur de se retrouver, de goûter à ta spontanéité, à ta douceur, à ta joie de vivre. À la famille j'offre mes sympathies les plus sincères.

Mario Mimeault, le 17 avril 2019

Pierrette et Jacques Naud

Mes plus sincères sympathies à vous deux et à vos familles.
Je suis de tout cœur avec vous.
Sonia L'Italien
Gatineau

Sonia L'Italien, le 21 avril 2019

La Famille Naud entre autres à sa soeur et à son frère

Ce matin par l'ICC j'apprends ma chère Colette, que tu as franchi cette terre pour une cité permanente et heureuse. Que de souvenirs de nos rencontres pour des tableaux à restaurer chez les Augustines... quelle aide reçue grâce à toi ma chère Colette lors de l'inondation au musée en pleine nuit... et les multiples conseils que tes connaissances nous donnaient et qui sont encore très précieux. Pour tout tu as toute ma gratitude. Maintenant repose toi auprès de Celui qui t'accueille à sa table. Pour toi, un souvenir priant et reconnaissant demeureront. Je t'ai beaucoup aimé et admiré dans ta grande générosité.
Une Augustine qui ne t'oubliera pas, Sr Nicole Perron, a.m.j., muséologue
À tous les membres de la Famille mes plus sincères condoléances.

Sr Nicole Perron, a.m.j., le 23 avril 2019

la famille de Colette

Chers amis,
Je vous verrai ce samedi en compagnie de ma fille de 20 ans qui appréciait beaucoup notre amie Colette. Colette connaissait mes enfants depuis 2006 alors qu'ils avaient autour de 7 ans et ils ont plein de bons souvenirs d'elle (sachez d'ailleurs que mon fils ne pourra pas être présent ce samedi simplement parce qu'il est actuellement dans l'Ouest canadien).
Ma fille avait un devoir d'école il y a quelques années et elle a choisi notre Colette comme sujet : je crois qu'elle a passé deux après-midi chez Colette à lui poser des questions sur Colette et sur sa vie - surtout son adolescence et sa vie de jeune adulte.
Ma fille avait adoré ces entretiens et, en passant, elle a eu une super bonne note pour son projet!
J'essayerai de trouver avec l'aide de ma fille - qui rentre de Montréal samedi après-midi pour quelques heures afin de vous faire ses condoléances - le projet en question ; j'espère vous faire une copie de ce travail.
Sachez que nous sommes vraiment attristés et notre consolation est de savoir que Colette a pu vivre chez elle presque jusqu'à la toute fin de sa vie ; on espère surtout qu'elle n'a pas trop souffert lors des dernières journées.
Je crois qu'elle se sentait bien entourée et aimée.
À samedi,
Rachel Benjamin (et Asa et Ezra Brunet-Jailly)

Rachel Benjamin, le 25 avril 2019

famille et collègues

Quand je pense à Colette, deux chansons me reviennent en tête ; LA BICYCLETTE qu’interprétait Yves Montand et qui parlait d’une Paulette dont tous les copains étaient amoureux, une situation qui convenait si bien à la jolie femme qu’était Colette.
Me revient également la chanson du PETIT CHEVAL BLANC interprétée par Brassens. Le petit cheval blanc courant par la pluie noire des champs, qui avait bien du couraAage et qui est mort sans voir le printemps.
Une lumière dans notre milieu de travail : pédagogue généreuse dotée d'un bon jugement, elle avait un sens de l’humour irrésistible . Dans les premières heures de ma pratique, j’ai été mentorée par elle. Je me considère très chanceuse d’avoir eu un mentor aussi passionné. Aussi, quelle perte pour le Centre de conservation !
Cette même Colette avait un grand sens de la famille : très attachée à ses parents aujourd’hui décédés, elle nous parlait souvent de ses oncles bricoleurs, de sa sœur très complice et de sa nièce héroïque qui a mis au monde le premier petit Naud de sa tribu tissée serrée. Pour eux aussi, quelle perte !
À toute sa famille et à tous mes collègues j’offre mes plus sincères condoléances.
Merci Colette,

France Rémillard, le 25 avril 2019

la famille de Mme Colette Naud et sa grande amie Jeanne Houde

Sincères condoléances à vous tous, une nouvelle étoile brillera à Rivière-à-Pierre qui veillera sur vous, elle sera toujours là pour vous protéger.

Louise Pettigrew Gauvin, le 26 avril 2019

Pierrette et Jacques Naud

Toutes mes pensées et tout mon cœur seront avec vous et avec les membres de votre famille lors de la cérémonie pour Colette, demain après-midi.

J’ai accompagné mon amie Colette surtout dans la première phase de ses traitements et j’en garderai à jamais le souvenir d’une femme forte, courageuse et souriante.

Elle me laisse une grande leçon d’espoir en la vie et en sa beauté.

Gilles

Gilles Simard, le 26 avril 2019

Isabelle et toute la famille

Je suis profondément triste d'apprendre le décès de Colette, votre tante, soeur et amie, sachez toutefois que je garde un bon souvenir d'elle et que je vous offre mes plus sincères condoléances.

Isabelle Gagnon-Brochu, le 27 avril 2019

Colette Naud

Chère Colette,
votre décès a été un choc pour mes filles et moi; il a été très douloureux pour moi d'annoncer la nouvelle aux filles alors que j'étais au Cameroun. Vous étiez une voisine discrète, chaleureuse et généreuse avec un sourire inoubliable et une douce voix. Vous ne manquiez pas l'Halloween pour les filles, ni Pâques. Nous avions partagé la galette des rois cette année chez nous et nous avions passé un bon moment ensemble. J'étais heureuse que vous soyez là pour mes 50 ans, ce fut une belle fête. Nous savions que vous combattiez cette sale maladie avec courage.... le jour où je vous ai croisée dans l'escalier et que vous veniez d'apprendre la mauvaise nouvelle, vous étiez ravagée par la peine, je vous ai pris dans mes bras pour vous signifier tout mon soutien puis le combat a commencé en passant par plusieurs protocoles. Et pendant tout ce combat, vous n'avez jamais perdu le sourire, votre douceur. Vous n'avez jamais cessé de nous ouvrir votre porte.... vous avez été tellement vaillante ! Je n'oublierai pas non plus notre visite au Musée national des Beaux Arts pour me raconter comment vous aviez restauré plusieurs tableaux, ce fut un moment précieux, merci encore ! Le dernier message que j'ai reçu de vous est que vous m'appreniez que vous aviez décidé de partir pour le Portugal retrouver des amis..... vous avez bien fait, fuir ce long hiver pour des températures plus tempérées. Nous n'avons pas pu nous recroiser, ni vous prendre dans nos bras car je partais moi-même pour deux mois et demi au Burkina Faso et au Cameroun pour le travail.... vous m'aviez répondu que cela était exotique. Savoir maintenant que vous n'êtes plus là, que je ne peux plus frapper à votre porte, plus entendre votre belle voix au téléphone est douloureux. Comme on dit en Afrique de l'Ouest, que la terre vous soit légère.... Nous vous embrassons où que vous soyez et avons des pensées toutes particulières à toute votre famille et particulièrement à votre frère Jacques, qui s'était installé à Québec avec son épouse et vous aidait beaucoup, vous lui en étiez d'ailleurs très reconnaissante.
Muriel Gomez-Perez et ses filles, Mona et Ella Mandé

Gomez-Perez, le 27 avril 2019

La famille

J'ai côtoyé Colette par le biais de mon père, Normand. J'ai toujours apprécié nos rencontres. Malgré le mal qui la rongeait, elle avait toujours son superbe sourire.
Bon courage

Josée L'Ecuyer, le 27 avril 2019

Famille de Colette Naud

Famille de Colette Naud,

C'est avec tristesse que j'ai appris le décès de Colette. J'ai connu Colette au moment de ma maîtrise en Muséologie à l'université Laval. En tant que professeure de Conservation Préventive, elle m'a dirigée vers des études en Restauration de peintures. Elle m'a fortement appuyée pour que je poursuive les mêmes études qu'elle, à la Sorbonne. J'ai eu la chance de travailler avec elle quelques années avant de revenir à Montréal. Je considère Colette comme mon mentor, c'est grâce à elle que je travaille dans ce domaine et je regrette que je n'ai pas eu le temps de la remercier, 25 ans plus tard, de m'avoir guidée....
Que son âme repose en paix .

Toutes mes condoléances à votre famille,

Gina Garcia

Gina Garcia, le 27 avril 2019

Famille, amis et collègues de Madame Colette Naud

Les professeurs du département de Techniques de muséologie au Collège Montmorency souhaitent offrir leurs plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de Madame Colette Naud, dont nous avons appris, avec tristesse, le décès.

Madame Naud a été présente à divers moments de la vie de notre programme technique dédié à la conservation préventive. Lors de l’implantation du programme, elle a participé aux discussions et à la réflexion qui visaient à poser les bases du travail et de la formation des techniciens et des balises qui définiraient leur rôle, toujours dans un esprit de collaboration entre les professionnels de la conservation et de la restauration. Les professeurs qui ont participé à ces discussions se souviennent de sa grande générosité et de sa volonté d’aider et de partager ses connaissances, alors que nous en étions à débroussailler les fondements de notre enseignement.

Plus tard, Madame Naud a été présente lors de projets réalisés par les professeurs avec les étudiants dans le milieu muséal, notamment au Grand Séminaire de Montréal, où elle faisait des interventions auprès des étudiants, concernant les tableaux de la collection. Dynamique, très dévouée, gentille, excellente conférencière… et amusante, elle a aussi laissé le souvenir d’une personne avec qui on ne s’ennuyait jamais.

Au fil des années, Madame Naud a également reçu des professeurs de notre département dans les ateliers du Centre de conservation du Québec où elle partageait, toujours avec beaucoup de générosité, ses projets, les techniques et les équipements qu'elle employait. Ses enseignements servent toujours dans certains cours de notre programme.

Nous gardons un souvenir très chaleureux de cette grande professionnelle de la conservation et de la restauration, que nous avons eu la chance de côtoyer et dont les connaissances et la générosité ont contribué à la vie et au développement de notre programme.

Les professeurs et professeures du département de Techniques de muséologie,
Robert Beaudoin, Marilyne Beauregard, Josianne Blouin, Francine Clément, Marie-Claude Dion, Jessica Dupont, Marc-André Duranleau, Michel Huard, Karine L’Ecuyer, Michel Paradis, Guy Perron et Johanne Viens.

Professeurs du département de Techniques de muséologie, Collège Montmorency, le 13 juin 2019

Partagez cet avis

Vous habitez à l'extérieur de la région et vous assisterez aux funérailles ? Réservez un hôtel