Aimeriez-vous découvrir
les avantages de devenir
membre de notre coopérative?

LAMOUREUX, Gisèle

1942 - 2018

À Lévis, le 23 juin 2018, est décédée madame Gisèle Lamoureux, grande amante de la nature. Elle demeurait à Lévis.

Elle laisse dans le deuil sa sœur Nicole, son frère Aimé (Christiane), sa nièce Danielle, ses neveux Marc et Vincent ainsi que plusieurs cousins et cousines.

De nombreux amis la pleureront, en particulier Claude Allard, le pilier de sa vie et Normand Lemyre, son précieux copain depuis quelques années.

Pour ceux qui le désirent, un don fait à un organisme environnemental serait indiqué en mémoire de cette écologiste engagée, récipiendaire de nombreux prix. Sa famille vous accueillera pour un dernier hommage en présence des cendres, à la:

Coopérative funéraire des Deux Rives
Centre funéraire d'Aubigny
154, Rue du Mont-Marie, Lévis G6V 8X1
  
le mercredi 4 juillet 2018, de 13 h à 16 h. L’inhumation des cendres se fera au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le lundi 16 juillet à 14 h.

Pour renseignements :

Coopérative funéraire des Deux Rives
Téléphone : 418 688-2411 ou 1 888 688-2411
Télécopieur : 418 688-2414
Pour l’envoi de messages de sympathie :
www.coopfuneraire2rives.com

Partagez cet avis

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

42 messages reçus

Gisèle Lamoureux

Combien de Québécois comme moi ont appris à aimer les plantes à travers vos écrits? Vous nous laisser en héritage votre passion, votre savoir et votre détermination.

Ayant eu le plaisir de partager un repas avec vous, j'ai été à même de découvrir votre vivacité d'esprit et votre ténacité.

Merci madame Lamoureux, et au revoir.

Mes plus sincères condoléances à vos proches.

Stéphane Leclerc, le 27 juin 2018

Gisèle Lamoureux et ses proches

Chère Gisèle, je te tutoie, tu étais pour moi comme une tante savante que je connaissais qu’en photo sur l’endos des livres qui ont marqué mon enfance à la campagne. Encore aujourd'hui je me sert de ces guides pour mes propres enfants, c’est les livres les plus précieux de ma bibliothèque.
Merci pour ton dévouement, ton amour des plantes et de leurs écosystèmes et surtout pour ton désir de communiquer ce monde qui peuple maintenant mon métier de botaniste.
J’envoie de l’amour et du réconfort à tes proches, Gisèle a laissé une trace indélébile et elle perdurera encore de génération en generation tant son héritage est précieux.
❤️

Anaïs Rinfret-Pilon, le 28 juin 2018

la famille de Gisèle

Que de merveilleux souvenirs de Gisèle, cette amoureuse des plantes et de la vie qui circule en nous.

Pour moi, l'observation des plantes est devenue plus intime avec les enseignements de Gisèle et surtout le regard devient plus aimant.

Gratitudes à toi, Gisèle.

Pierre Paré, le 28 juin 2018

Famille de Gisèle Lamoureux

Gisèle et moi nous sommes rencontrés à l'automne de 1966 à la station de biologie des Laurentides à Saint-Hippolyte lors d'un cours de terrain en écologie dispensé par le Professeur Miroslav M. Grandtner dont j'étais l'assistant.

Je me souviens encore de notre sortie en canot sur le lac Croche, à la brunante. Nous étions aussi ensemble pour explorer, avec d'autres, la flore du mont Albert en 1969. Gisèle (alias Botanix) m'a plus tard surnommé Pollinix en raison de ma passion pour les grains de pollen.

Sachez que votre soeur ou tante a généreusement semé l'enthousiasme et le bonheur autour d'elle et qu'elle vivra toujours dans nos coeurs.

Pierre J.H. Richard, le 28 juin 2018

la famille proche et agrandie...

Quelle grande perte pour vous la famille proche et pour nous, qui partagions l'amour des plantes. À chacun de vous, je vous offre mes profondes sympathies...

Ses écrits resterons tel un précieux héritage fait à chacun de nous. Et l'ont sait qu'ils ne resteront pas sur les tablettes mais à la main de tous qui dans nos recherches trouvent tant de renseignements pertinents et surtout si accessibles...

Vous avez été ma " prof" préférée, pendant tant d'années ; vous m'avez accompagnée dans maintes randonnées et j'ai eu l'immense plaisir de vous recevoir à ma table et de me promener dans mon boisé en votre compagnie! Journée inoubliable, j'étais une éponge essayant de ne rien oublier de vos connaissances que vous me partagiez, quelle générosité de votre part!

Merci pour tout votre grand travail et votre passion contagieuse.

Vous êtes une grande dame....de la nature!

Merci , j'ose vous dire;" mon amie" ,car tant de merveilleux moments ont été partagés avec vos livres et moi !

Amitié,

Marguerite Jodoin

Marguerite L. Jodoin, le 28 juin 2018

Claude Allard

Cher Claude,
Mes plus sincères sympathies pour la perte de cette amie irremplaçable.
J'espère que tu vas bien et que la vie est bonne pour toi.

Hélène Gilbert, le 28 juin 2018

La famille

Le Québec perd une grande botaniste, une femme qui a fait avancer les sciences naturelles. Mes sympathies à la famille et aux proches de madame Lamoureux.

Charles Lussier, géographe en agroforesterie

Charles Lussier, le 28 juin 2018

Gisèle, à ta famille, tes proches et tes amis

Chère Gisèle,

Tes paupières se sont refermées sur tes beaux yeux bleus comme l'auraient fait les pétales d'une fleur précieuse, mais j'en garderai un souvenir impérissable jusqu'au matin d'une prochaine rencontre (qui sait) dans l'autre monde que tu as commencé à explorer. Je suis très reconnaissant à la vie d'avoir fait en sorte que nos chemins se croisent au hasard des nombreuses randonnées (avec le Club Laval, à l'île aux Lièvres ou simplement à Saint-Henri de Lévis). Merci à toi pour ton amitié et ta générosité. Grâce à toi, lorsque je prends des vacances en solitaire en canot, je ne suis jamais vraiment seul. Tu es là et j'entends toujours ta douce voix me décrire la beauté et la vérité des plantes des lacs, des rivières et des tourbières. Tu as gravé de la magie dans mon existence et dans celle de ma douce Nicole.

À ta famille, à Claude et à tous tes proches j'offre toute ma sympathie.
Je leur dis bon courage et bonne continuité à l'exemple que tu nous a laissé d'une vie centrée sur l'amour et l'apprentissage intime et respectueux de la vie qui nous entoure. Encore merci et bon repos belle Gisèle.
Je t'embrasse

Marc Martin, le 28 juin 2018

Famille de Gisèle Lamoureux

Aimé et Christiane
Recevez mes sincères condoléances à vous ainsi qu’à votre famille.
Mes pensées vous accompagnerons mercredi.

Louise Lenclud

Louise Lenclud, le 29 juin 2018

Famille et amies de Mme Lamoureux

Mes sincères sympathies aux proches et amis de Gisèle Lamoureux. J'ai eu la chance de la rencontrer il y a déjà plusieurs années, mais surtout j'ai toujours eu une grande admiration pour son travail de vulgarisation unique de la botanique. Ces livres demeureront pour longtemps de précieux guides pour apprécier la nature et la richesses des plantes.

merci Gisèle!

Simon Arbour, le 29 juin 2018

Chère cousine,

Une pensée à toi chère Gisèle.

Tu as réussi ta vie, les honneurs que tu as reçus étaient bien mérités.
Tu as laissé une trace indélébile, une empreinte dans le cœur de bien des gens.

J'étais toujours heureuse de recevoir de tes nouvelles.
Je garde de toi de beaux souvenirs.

Repose en paix.

Claude se joint à moi pour un peu de réconfort à vos cœurs chers Nicole & Aimé.

Claude & Suzanne Lemay

Suzanne Lemay, le 29 juin 2018

famille Gisèle Lamoureux

C'est avec une grande tristesse que j'apprends le départ de Gisèle avec qui j'ai eu le grand plaisir de faire des excursions pour mieux étudier les plantes. Je ne pourrai plus consulter mes livres de Fleurbec sans penser à elle et à tout le travail qu'elle a accompli au niveau de la botanique et de l'environnement.
Il me sera impossible de me rendre au salon funéraire puisque je serai à l'extérieur pour une semaine, mais je tenais tout de même à présenter mes sincères sympathies à toute sa famille.

Denyse Voyer, le 29 juin 2018

sa famille et ses amies et amis

Toutes celles et tous ceux qui l’ont aimée sauront reconnaître la perte immense que constitue son décès. Amoureuse de notre patrimoine végétal naturel, elle a consacré une grande partie de sa vie à le mettre en valeur et n’a jamais manqué une occasion de se porter à sa défense. Son amour pour la flore du Québec était contagieux. Celles et ceux qui l’ont côtoyée sauront le confirmer.

france rémillard, le 29 juin 2018

Gisèle Lamoureux

Gisèle,

C'est l'été dernier que nous avons pu enfin prendre le temps de faire ce long entretien. Je voulais tout savoir de ta vie de botaniste. J'étais moi-même alors en deuil, et cela t'a inspiré une sollicitude qui nous a rapproché durant les quelques heures de notre conversation. Alors, tu as témoigné de ta passion pour les plantes, de l'enfance jusqu'à la fin. Tu as raconté ton parcours avec de grands scientifiques issus de la "lignée" de Marie-Victorin, dont tu fus en quelque sorte une héritière. Tu as exposé, avec émotion, tes luttes et combats pour créer et faire reconnaitre ce collectif qui a offert tant de livres beaux et intelligents pour les gens de tous horizons. Et tu as avant-tout parlé de l'amitié, du plaisir et de l'ingéniosité du travail collectif qui a donné lieu à cette œuvre unique.

Il est bien clair pour moi, et pour les institutions qui ton accordé tant d'honneurs, que ta vie et ton œuvre ont richement contribué à notre culture. Cette vie et cette œuvre sont aussi celles d'une femme qui a dû affronter les préjugés du monde de la science, et qui a ouvert ce monde et inspiré les prochaines générations.

Tu m'as dit que ta fleur préférée est l'asclépiade parce qu'elle attire chez nous les majestueux monarques. Je ne pourrai plus m'empêcher de penser à toi en croisant sur mon chemin la fleur ou le papillon...

René Audet, le 29 juin 2018

Gisèle, la famille, les proches et les amis.

À la famille, à Claude et à tous les proches, j'offre mes sympathies.

J'ai eu le privilège de côtoyer Gisèle pendant plusieurs années lors de nos excursions en forêt. Elle m'a beaucoup appris sur les plantes et la photographie.
Encore aujourd'hui à travers ses livres qui se révèlent une oeuvre inestimable, je continue à apprendre.
Merci Gisèle, tu resteras toujours vivante dans mon coeur.

Robert Groleau, le 29 juin 2018

Claude Allard

Nos plus sincères condoléances Claude, ainsi qu’à toute la famille de Gisèle. Elle te manquera sans doute beaucoup. Je ne sais pas si nous pourrons être présents au salon mercredi après-midi sinon nous irons te visiter à St-Roch dans les prochains mois.

Elle a tellement apporté au Québec comme scientifique et vulgarisatrice scientifique en botanique. Ses (vos) ouvrages demeureront pour toujours une référence et une étape importante en botanique et un souvenir impérissable d’une grande scientifique et communicatrice scientifique, ainsi que d’une grande et authentique amoureuse de la nature ... et d’une voisine fort sympathique.

Bon courage, nos pensées sont avec toi.

Jacques et Renée

Jacques Boisvert, le 30 juin 2018

Famille de Gisèle

Bonjour,on ne se connait pas , je suis le voisin de Gisèle,coté sud.
Je suis présentement sur un contrat dans le Nord du Quebec pour tout l'été.
Je voudrais donc vous exprimer toute ma sympathie.

Bien à vous
Daniel Boisvert

DANIEL BOISVERT, le 30 juin 2018

À la famille

Sympathie à la famille et merci à Mme Lamoureux pour son immense travail environnemental et pour l’iris versicolore emblème du Québec

Richard Casselot, le 30 juin 2018

Normand Lemire et à toute la famille de Gisèle

Nos plus sincères sympathies.

Antoine Boivin et Michelle Garneau, le 30 juin 2018

La famille

Mes sincères condoléances à Nicole et Aimé ainsi qu’a Tous ses parents et amis qui l’aimaient tant.

Maurice Bergeron

Maurice Bergeron, le 30 juin 2018

Gisèle Lamoureux

Gisèle, ton départ laisse dans le deuil tellement de personnes qui ont partagé tes défis, tes luttes, tes convictions et tes réalisations que nous avons peine à croire que ta passion pour la connaissance et la protection de la nature nous fera maintenant défaut.
Merci profondément au nom de cette nature, qui s’exprime notamment par sa diversité végétale et ses écosystèmes, pour ton œuvre de vulgarisation scientifique de haute qualité et de rigueur. Merci au nom
des milieux naturels québécois qui te doivent d’avoir pris la défense de leur droit d’exister et ainsi de contribuer à notre propre survie.
Ton œuvre continueras de combler le vide que ton absence va inévitablement créer.
Ton souvenir continueras de m’accompagner. Très sincèrement, Léopold Gaudreau.

Léopold Gaudreau, le 30 juin 2018

GIsele Lamoureux

J'espère que où tu es.........y a des jardins...qui t'émerveilleront....tout autant!
Mes condoléances........à ta famille !

Jules Bergeron, le 30 juin 2018

la famille de Gisèle

J'ai eu un choc ce matin en lisant Le Devoir. J'ai perdu de vue cette vieille amie depuis longtemps, mais mes rapports avec elle sont gravés dans mon cœur pour toujours. En 1974, je l'ai connue chez l'Éditeur officiel du Québec pour lequel je travaillais à l'époque. Elle faisait alors publier l'un de ses petits livres de poche (si bien décrits et illustrés) sur les fleurs du Québec. Son groupe s'appelait d'ailleurs Fleurbec. Si je n'avais pas été appelée à vivre à l'étranger, puis à faire des séjours dans diverses villes canadiennes, jamais je n'aurais rompu mes liens avec elle de mon propre chef. Je vous offre mes plus sincères condoléances et je peux vous assurer que je l'ai beaucoup aimée.

Geneviève Laplante, le 1 juillet 2018

Gisèle Lamoureux

Si on me demandait en cas de force majeure de tout laisser et ne garder qu'un seul livre sur une île déserte, j'aurais -Plantes sauvages au menu- que j'ai plus d'une fois offert et que j'offre encore en cadeau. Je suis pourtant une littéraire mais en voyage je n'apporte que les livres de Fleurbec dans mon sac à dos. Je ne suis jamais seule. Merci pour cela à Gisèle et toute son équipe.

Francine Joly
Collaboratrice au Quatre-Temps
Et
Amante de la nature

Francine Joly, le 2 juillet 2018

Tous ceux qui l’on connu et aimée

Gisèle
A étudié avec mon ex ... ça me ramène à mes 16 , 17 ans !

Gisèle , en Gaspésie chez mon ami Yves Boudreault ...
Gisèle et sa grande énergie , sa voix magnifique qui chantait Diane Dufresne ...

Gisèle avec qui on mangeait de la salade

Gisèle avec qui en marchant on se remémorait le nom des plantes aperçues sur le bord du chemin.

Gisèle à qui Yves avait appris la photographie ,et il disait que l’élève avait dépassé le maître !

La photo de ma fille qu’elle avait fait : Annie secouant un pissenlit en moussendans un champs qui en était couvert .
Mais surtout Gisèle qui m’a écouté quand je lui ai confié croire que ma Annie n’était pas normale . Puis qui m’a suggéré de consulter.

Par période ensuite on s’est perdu et retrouvées , par période on s’est téléphoné et on a correspondu.

De Gisèle je retiens la force la détermination qu’elle dégageait , la faisant paraître si grande à mes yeux . Je me rappelle avoir été tellement surprise un jour .. on s’était croisée dans le cadre de porte chez Yves et je m’étais aperçue que Gisèle était plus petite que moi . Je l’avais toujours vu comme une géante mais son aura en faisait un personnage immense, de ceux qu’on ne peux oublier .

Adieu Gisèle, toi si simple, et si visionnaire . Je suis contente d’avoir eu la chance de te croiser . Reposes en paix

Tu resteras dans la mémoire des fleurs .

Johanne leblanc, le 2 juillet 2018

Claude Allard

Cher Claude,
c’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Gisèle. Sache que nos pensées son avec toi en cette période difficile, car j’imagine que de perdre une si grande amie laissera un vide que seul les nombreux et heureux souvenirs parviendront peut-être à combler avec le temps.
Sache que Gisèle, même si j’ai eu la chance de la croiser que quelques années, a eu une grande influence dans ma vie de par ses connaissances qu’elle nous transmettait généreusement et son style de vie inspirant.
C’est peut-être un hasard mais la semaine dernière je pensais justement à elle en me promenant autour du chalet avec ma petite fille tout en identifiant les fleurs sauvages, du moins celles que je connaissais, grâce à son enseignement et aux volumes de Fleurbec que vous m’avez jadis offerts.

Nous te souhaitons bon courage et au plaisir d’avoir de tes nouvelles

Odette Ricard et Yves Lebeau, le 2 juillet 2018

Famille et amis

J’ai eu la chance de connaître Madame Lamoureux grâce à mon amie Hélène Vallée.
Je chérirai tous ses livres qu’elle m’a gentiment dédicacés. Ce fut un privilège de vivre de beaux moment en sa compagnie. Je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à sa famille et à tous ses amis qu’elle chérissait vraiment.

Suzanne Thibeault, le 2 juillet 2018

Nicole et Aimé

Chers Nicole et Aimé,

Yvon se joint à moi pour vous offrir nos plus sincères condoléances suite à la perte

de votre grande soeur qui par son parcours et ses accomplissements aurait

rendu si fiers tante Jeannette et oncle Charles. Nos condoléances s'adressent aussi

à tous ses amis et proches collaborateurs.

Votre cousine Huguette

Huguette Bergeron Sauvageau, le 2 juillet 2018

Famille Lamoureux, Claude Allard et Normand Lemyre

J’avais 12 ans lorsque « Plantes sauvages printanières » est paru. Dès lors il trônait sur ma table de nuit et me suivait dans mes escapades en nature: c’est à ce moment que Gisèle devint mon « idole », comme je lui ai encore répété 3 jours avant son départ... J’ai été heureuse de travailler pour Fleurbec sur « Plantes sauvages des lacs, rivières et tourbières » aux côtés de Gisèle et d’être restée une amie au fil des ans.
Gisèle était une femme entière et tenace qui mordait à pleine dents dans la vie!
Elle restera une de mes « idoles », cette grande dame aux yeux couleur de fleur de chicorée qui nous fit découvrir tellement de plantes d’ici!
Mes condoléances à toute la famille, de même qu’à Claude et à Normand, si présents pour elle.

Pascale Hamel, le 3 juillet 2018

Claude

J’ai eu le plaisir de travailler sur le livre des milieux humides et sur celui des fougères dans le sous-sol à St-Augustin (avec Pascale); j’ai appris la rigueur de la recherche, le souci du détail et la patience qu’il faut pour produire un écrit le plus parfait possible. Je n’ai pas gardé le contact par la suite mais mon respect pour Gisèle est demeuré et son départ me touche.

Mes condoléances à Claude et à l’entourage de cette grande dame sereine.

Monique Salathé, le 3 juillet 2018

Tous ceux qui l'aiment et l'aimeront encore longtemps

J'ai connu Mme Lamoureux par l'entremise de ses nombreux livres de la collection Fleurbec. J'ai tellement aimé son premier sur les fleurs printanières que par la suite, j'ai acheté tous ceux qui étaient publiés. J'ai ainsi appris le nom de toutes les plantes que je croisais sur mon chemin et j'ai ainsi compris l'importance de la plus humble à la plus spectaculaire de celles-ci et la nécessité de les protéger dans la mesure de mon possible.
Bien que je ne l'aie pas connue personnellement, j'avais l'impression qu'elle était mon amie.
Merci Gisèle Lamoureux pour votre dévouement à la cause environnementale et pour votre passion transmise à vos concitoyens amoureux de la nature.
Madeleine Arcand

Madeleine Arcand, le 3 juillet 2018

Gisèle Lamoureux

Ainsi s'achève une amitié échelonnée sur plus de cinquante ans
Un dernier adieu à mon amie que j'aime
Ginette

Ginette Gratton, le 3 juillet 2018

Gisèle Lamoureux

Toutes mes condoléances aux parents et amis de Gisèle. J'ai eu le privilège d'avoir été, modestement, une amie de Gisèle, durant les années ou nous avons partagé l’enthousiasme chez les Guides ... avec Diane Prescott, elle aussi partie trop jeune. Déjà, à ce moment, elle s'intéressait aux plantes et tentait de m'initier aux champignons. Je regrette de ne pas l'avoir écouté plus attentivement. Gisèle est une belle personne. Elle a toujours été dans ma mémoire. Toutes mes amitiés aux parents et amis de Gisèle, son oeuvre reste dans nos bibliothèques et dans ma tête. Elle sera toujours présente.
Christiane Chassay

Christiane Chassay, le 3 juillet 2018

la famile et aux proches et ami(e)s,

J'apprends avec regret le départ de madame Gisèle Lamoureux pour qui j'avais grande estime. J'avais été heureux d'appuyer sa candidature au prix Georges-Émile Lapalme où paraissaient non seulement sa connaissance des plantes mais son amour du langage et son amour de la vie.
J'offre à tous les siens et proches mes plus vives condoléances.

André Gaulin, le 3 juillet 2018

À tous les parents et amis de Gisèle et à toutes les personnes qui l'ont connue de près.

Mes condoléances à tous,

Des bons moments où j'ai côtoyé de près Gisèle, le souvenir de son côté sociable est ce qui est le plus significatif et positif pour moi. Elle recherchait le contact non seulement avec la nature, mais aussi avec les gens qui l'entouraient.

Elle était issue d'un milieu populaire et cela l'avait marquée selon moi tout autant que les honneurs qu'elle recherchait et appréciait. Elle avait le souci de la vulgarisation pour le bénéfice de tous.

Gisèle avait aussi le souci de la rigueur scientifique dans les textes qu'elle éditait. Et pour elle, ce n'était pas parce qu'un composé est naturel qu'il ne peut pas être néfaste et poison pour nous.

Un souvenir précis et marquant que je vais aussi garder d'elle, c'est de la voir à Kamouraska s'asseoir pour méditer en silence sur une grosse roche, à se laisser imprégner du vent et des odeurs du fleuve et à se sentir en connection totale avec la nature. J'ai vu aussi parfois chez elle ce petit côté spirituel et même un peu mystique.

Qu'elle repose en paix en chacun de nous!

Bertrand Ducharme, le 4 juillet 2018

Famille Lamoureux et proches

Depuis mes années d’adolescence, les guides Fleurbec ont été de merveilleux compagnons d’exploration. L’amour de la Nature, la passion et la rigueur de Gisèle resteront pour moi une source d’admiration et d’inspiration.

Sincères condoléances à la famille et aux proches.

Norman Dignard

Norman Dignard, le 4 juillet 2018

Famille de Gisèle Lamoureux

La petite dame nature s'est éteinte. Mes sympathies à la famille de Gisèle... J'ai vécu de bons moments avec cette dernière à l'époque qu'elle habitait St-Henri... Femme de grande valeur qui a dévouée sa vie à la protection de notre patrimoine québécois. Vous pouvez être fiers de votre Gisèle xxx

Carole Rouillard, le 4 juillet 2018

Gisèle

Merci! Merci beaucoup, en mon nom, au nom de mes enfants et de mes petits enfants.

Benoit Gingras, le 4 juillet 2018

Madame Gisèle Lamoureux

J'ai appris le décès de Madame Gisèle Lamoureux (dans le Devoir du 30 juin-1er juillet)
pendant l'hommage rendu à cette Grande Dame, aujourd'hui mercredi 04 juillet.
Madame Gisèle Lamoureux restera toujours une source d'inspiration grâce aux
nombreux livres qui laissent toujours une marque et un souvenir éternels et qui resteront toujours avec nous.
Merci, merci, merci.
Vous serez toujours avec nous dans la nature ainsi que votre œuvre grandiose.
Yvette (Claude) Focas (Herboriste)
J'ai eu le privilège de communiquer avec cette Grande Dame amante de la Nature.

Yvette (Claude) Focas, le 4 juillet 2018

Gisèle Lamoureux

Chère Gisèle,
je n'ai pu me rendre physiquement à Lévis, mais mon coeur y était. J'ai feuilleté ce petit livre fané sorti tout neuf de l'imprimerie: c'était le 15 novembre 1975, première sortie de la S.A.J.I.B. suivie de nombreuses autres aux quatre coins du Québec.

Merci à toi et au groupe Fleurbec, vous avez changé ma vie.

Hélène Goutier, le 5 juillet 2018

Claude Allard

Je viens d'apprendre le décès de Gisèle par une lettre dans le Devoir de ce matin.
Mes condoléances à toi et à tous les copains des années 70 qui sont encore avec Fleurbec.
Je partage votre tristesse.

Colette Provost, le 6 juillet 2018

9tlcrzu5

play roulette - free online roulette
slot roulette free online roulette
https://roulettecas.com/

qkh96mks, le 13 juillet 2018

Partagez cet avis

Vous habitez à l'extérieur de la région et vous assisterez aux funérailles ? Réservez un hôtel