Blais, Jacques

BLAIS, Jacques

1937 - 2022

À l’Hôpital Saint-François d'Assise, le 30 juillet 2022, à l’âge de 85 ans, est décédé monsieur Jacques Blais, époux de feu Madame Claudette Masselotte, fils de feu Laura Gallichan et de feu Joseph Blais. Il demeurait à Québec.

La famille recevra les condoléances à la

Coopérative funéraire des Deux Rives
Centre funéraire Saint-Charles
1420, boulevard Wilfrid-Hamel  Québec QC  G1N 3Y6

le samedi 24 septembre 2022, de 9 h à 11 h. Une cérémonie suivra à 11 h au même endroit.

Il laisse dans le deuil ses enfants : Bernard (Sylvie Ouimet), Éric (Isabelle Cormier) et Caroline (Christian Langlois); ses petits-enfants : Marc-Antoine et Raphaël Blais, Florence, Félix et Aurélia Blais, Jean-Christophe et Olivier Langlois; ses belles-sœurs de la famille Masselotte : Monique, Lise et Jacqueline (Richard Champagne); ainsi que plusieurs neveux, nièces, cousins, cousines, autres parents et ami(e)s. Il était le frère de feu Lucienne Blais.

Sincères remerciements au personnel de la Résidence Humanitae et de l’unité des soins palliatifs de Saint-François d’Assise ainsi qu’au docteure Sophie Breton pour les bons soins prodigués.

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la fondation ou à l’organisme de votre choix.


10 messages reçus

Famille et proches

J’ai connu monsieur Blais à l’époque où j’étais étudiant en littérature à l’Université Laval. Son enseignement m’avait grandement impressionné : dans chacun de ses cours, il présentait méthodiquement le résultat de recherches inédites très développées. Ses publications m’avaient aussi beaucoup marqué, en particulier ses livres sur l’histoire de la poésie québécoise et sur les œuvres de Saint-Denys Garneau et d’Alain Grandbois. Parmi toutes ses qualités, la plus frappante était la rigueur, aussi bien morale qu’intellectuelle. L’exigence critique (lire le plus justement possible) semblait chez lui indissociable d’une exigence plus entière (vivre le plus justement possible). Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.

François Dumont, le 26 août 2022

la famille, aux proches et amis

«Est-ce déjà l'heure ma tendre peur, est-ce déjà l'heure de demain». Je salue mon collègue Jacques Blais par ces beaux vers d'Alain Granbois, lui qui a enseigné et fait connaître la poésie québécoise tout particulièrement. Jacques s'en va, cela nous attriste et nous peine mais il va rejoindre sa chère compagne. À ses trois enfants et conjoints, toute ma sympathie. Nous garderons mémoire de lui comme celle d'un passeur de poésie et de littérature.

André Gaulin, le 26 août 2022

la famille de Jacques Blais

Les lettres québécoises sont en deuil. Elles viennent de perdre un des plus ardents défenseurs de la littérature d’ici. Par ses publications savantes, ses recherches et son enseignement universitaire, Jacques Blais a laissé un héritage impressionnant. En cours de route, il a formé une génération d’étudiants qui sont devenus, par la suite, chercheurs et professeurs, comme lui. Je me compte chanceux d’être parmi ceux qui ont largement bénéficié de sa rigueur intellectuelle et sa grande probité.
Mes condoléances à la famille, qui vient de perdre un pilier. Mes condoléances aux collègues et anciens étudiants de Jacques : nous venons de perdre un de nos meilleurs.

Kenneth Landry, le 28 août 2022

La famille de ce grand défenseur de notre littérature et de notre culture

À mon arrivée à la Faculté des lettres, au milieu des années 1960, j'ai eu la chance de compter au nombre des étudiants d'un nouveau professeur, Jacques Blais, qui m'a profondément marqué par ses connaissances et par sa grande rigueur. J'avais alors constaté qu'il n'était pas nécessairement un grand orateur mais qu'il savait communiquer son enthousiasme envers nos écrivains, en particulier Alain Grandbois, qu'il nous a fait connaître par ses recherches approfondies, et Saint-Denys Garneau. Je lui suis particulièrement reconnaissant pour son implication lors de la création du Centre de recherche en littérature québécoise (le CRILQ, devenu le CRELIQ) dont il fut le premier directeur. Nous perdons un grand spécialiste de notre littérature et un professeur dévoué, consciencieux et combien attachant. À la famille, aux collègues qui l'ont côtoyé et combien apprécié, aux étudiants et étudiantes qu'il a formés, mes plus sincères condoléances avec la consolation que Jacques a bien mérité de la présence du Grand Maître où il pourra retrouver Claudette, sa compagne que nous regrettons aussi.

Aurélien Boivin, le 28 août 2022

Jacques Blais

Je suis profondément attristé par le décès de Jacques Blais. Depuis le début des années 1970 et pendant plus de trois décennies, j’ai eu l’immense privilège de travailler auprès de lui et d’apprendre de lui. Il a dirigé mes travaux au sein du Dictionnaire des œuvres du Québec, puis m’a accompagné avec avec la plus grande efficacité dans mon parcours de maîtrise à l’Université Laval. Avec lui, j’ai par la suite longuement œuvré à l’édition critique des Satires et polémiques de Louis Fréchette. C’est aussi grâce à lui que je suis devenu le premier coordonnateur scientifique du CRELIQ (aujourd’hui devenu Centre de recherche interuniversitaire sous l’acronyme CRILCQ), dont il a été le premier directeur. C’est enfin sur son initiative que je suis entré dans l’univers de l’édition pour mieux faire connaître la recherche universitaire.

Jacques – puisque tu m’as demandé de t’appeler par ton prénom lorsque notre collaboration intellectuelle s’est intensifiée – tu auras laissé une trace indélébile dans les lettres québécoises grâce à des travaux qui sont toujours aussi pertinents. Merci d’avoir été mon mentor, de m’avoir inculqué la rigueur intellectuelle et de m’avoir appris la patience du chercheur. Pour l’éternité, MERCI.

Guy Champagne, le 29 août 2022

Famille et proches de Jacques Blais

Grande tristesse d'apprendre le décès de Jacques Blais, l'un des plus éminents spécialistes de la poésie québécoise et un collègue dont la rigueur, tant intellectuelle que morale, m'a profondément marquée. Je n'ai pas eu la chance de suivre ses cours, mais j'ai eu le privilège d'être la première assistante du CRELIQ alors qu'il en était directeur. Je me souviens que nous avions invité Suzanne Paradis pour une conférence-midi et que nous étions allés, Jacques et moi, la reconduire chez elle, tout en poursuivant la conversation sur son oeuvre poétique. À l'image de ses recherches, des livres qu'il a publiés, sa conversation, je devrais dire sa présence (sa si forte présence), avait été, comme elle le fut toujours, riche de sens, et d'une exigence exemplaire. Mes sympathies aux membres de sa famille et à tous ses proches.

Marie-Andrée Beaudet, le 30 août 2022

la famille

Dans les années 80, il fut pour moi un professeur exceptionnel et un guide précieux pour ma maîtrise. Dans sa rigueur, il avait la souplesse, dans ses cours, de faire des liens avec d’autres sphères culturelles
ce qui me nourrissait comme aucun autre professeur ne l’a fait. Il nous faisait découvrir le génie d’un auteur à travers son oeuvre. La littérature vient de perdre un de ses meilleurs disciples.

François Vigneault , le 30 août 2022

La famille Jacques Blais.

Acceptez nos plus sincères condoléances.
Nos pensées sont de tout cœur avec vous tous.
Francine Cameron & Jacques Pedneault.

Francine Cameron , le 15 septembre 2022

Caroline Blais

Je tiens à vous offrir, à vous et aux vôtres, mes plus sincères condoléances.
Ce sont des moments difficiles et je vous espère bien entourée. Malheureusement je ne pourrai pas être présente mais serai avec vous en pensées.


Que mon soutien
réchauffe votre coeur
Louise Côté , le 17 septembre 2022

La famille de M. Jacques Blais

Nous vous offrons nos sincères condoléances et pensons à vous tous.

René et Francine Cameron , le 24 septembre 2022

Écrivez votre message de sympathie

  • En savoir plus En cette période de confinement, nous sommes conscients que les personnes en deuil ne reçoivent pas tout le soutien dont elles ont besoin. Exprimez votre soutien symboliquement. Soyez près d'eux différemment !
  • Que mon soutien réchauffe votre coeur
  • GRATUIT
  • Sélectionner
  • En savoir plus Par le programme Héritage, nous visons à léguer un environnement plus sain en plantant des arbres. Lire plus
  • Un arbre est planté à la mémoire du défunt
  • 15 $ + tx
  • Sélectionner

Votre message sera publié ci-dessus.

Vous habitez à l'extérieur de la région et vous assisterez aux funérailles ? Réservez un hôtel